La transmission de l’entreprise

Les options classiques de transmission sont principalement au nombre de quatre :

  • la succession familiale : par exemple, un des fils déjà impliqué dans la gestion assure la relève ;
  • la vente à un tiers : l’entreprise est cédé à un tiers, éventuellement sous certaines conditions ;
  • le contrôle familial : la gestion est confiée à un manager externe et supervisée par un conseil familial faisant office de Conseil d’Administration ;
  • la gestion familiale : la gestion est reprise par une équipe exécutive issue de la famille du fondateur.

Il n’existe pas de solution idéale valable dans tous les cas, à charge pour chaque entreprise de trouver la formule qui assure la transmission dans la stabilité. Dans ce souci, il est toujours préférable de prévoir la manière d’assurer la transmission plutôt que d’attendre qu’elle s’impose et en subir les soubresauts. L’expérience montre que la manière la plus efficiente d’assurer la transmission d’une entreprise est d’en décider de manière raisonnée et réfléchie. Cette approche permet d’opérer le bon choix, mais aussi de préparer et réussir la transmission, par exemple en préparant le successeur.
Dans les entreprises familiales, on note une prédilection pour la succession familiale. Ce type de transmission présente l’avantage de:

  • offrir une chance à un des descendant du fondateur de s’épanouir ;
  •  perpétuer une tradition familiale ;
  • permettre aux descendants de gagner de l’argent ;
  • garder un contact avec l’entreprise et continuer à y exercer une certaine influence ;
  • développer les activités de l’entreprise ;
  • préserver la motivation du personnel ;
  • bénéficier éventuellement d’avantages fiscaux ;
  • dispenser le (les) propriétaire(s) de devoir affronter l’épineux problème de la valeur de l’entreprise à la revente.

Les entreprises où les conditions existent pour une transmission familiale, mais qui tardent à la préparer,  se retrouvent souvent dans l’obligation de la vendre à un tiers.
Le respect d’un certain nombre de principes en matière de transmission constitue un gage de réussite. Dans ce sens, il est suggéré de :

  • professionnaliser l’approche en adoptant comme critère de référence, l’intérêt de l’entreprise ;
  • suivre un plan méticuleux, par étapes ;
  • engager très tôt un effort de communication avec les membres concernés de la famille et les parties prenantes internes et externes ;
  • confier au conseil d’administration et à son président, en particulier, la gestion du processus;
  • donner un rôle prépondérant au conseil d’administration dans l’appréciation des candidats à la succession ;
  • s’assurer que le successeur dispose d’un soutien certain au sein du cercle familial au sens large et recueillir, de préférence, l’accord des actionnaires pour sa nomination.
 
 
 
Plan du site Contact FAQ Liens Utils